Taxe Carbone : l’argent dicte une nouvelle fois sa loi à l’environnement

de | 23 mars 2010

La taxe carbone ne sera pas mise en placeLe gouvernement français a annoncé à demi mots la fin définitive de la Taxe Carbone. Cette taxe avait pour but de donner une valeur monétaire à la tonne de CO2, et donc de mettre en place le fameux principe du « pollueur payeur ».

Le Premier Ministre a justifié sa décision de la manière suivante :

«Nous voulons que les décisions soient prises en commun avec les autres pays européens sinon nous allons voir s’accroître notre déficit de compétitivité».

Or, de l’avis de nombreux diplomates, cette Taxe ne se fera jamais à l’echelle européenne.

Comment se fait-il que certains pays parviennent à mettre en place un tel système (avec, bien évidemment, chacun leurs limites) ?

Aujourd’hui, le dioxyde de carbone n’ayant pas de coût, il est difficilement possible d’inciter les individus et les entreprises à réduire leurs émissions.

Que reste t-il alors pour convaincre de l’urgence de l’action ?  Une poignée d’associations, quelques publications, une blogosphère réduite (mais existante), quelques émissions télé et radio ? Ces « instruments » n’ont malheureusement pas le pouvoir de l’argent.

Triste jour : c’est l’argent qui s’impose à la Taxe Carbone, et non l’inverse.

Lire d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *