La Suède, un modèle d’écologie ?

de | 19 février 2010

Vous connaissez peut-être le baromètre « Greener Electronics » présenté régulièrement par GreenPeace. Pour résumer, cette étude propose de classer les principaux fabricants d’appareils électroniques selon le respect de différents critères : toxicité des produits, politique de recyclage, etc…

Le constat reste toujours plus ou moins le même.  Systématiquement jusqu’à aujourd’hui,  deux constructeurs figurent en haut de tableau : Sony Ericsson et Nokia. Deux constructeurs suédois.

On peut interroger sur le pourquoi d’un tel état de fait. Le pays est classé en 2010 4ème au classement Environmental Performance Index publié par des chercheurs de l’université de Yale.

La Suède fait souvent la une pour ses politiques volontaristes en matière d’écologie : en 2005, ce pays de près de 10 millions d’habitants a été le premier (et je crois bien, le seul) à annoncer pour 2020 que la part des énergie renouvelables sera à 50% de l’énergie consommée, et une totale « neutralité carbone » pour 2050.

La bonne nouvelle : c’est bien parti ! Il ne s’agit pas d’une ambition inatteignable ou d’une promesse telle qu’on peut parfois en entendre dans nos contrées : il semblerait que déjà près de 30% de l’énergie consommée par le pays est d’origine durable (éolien, usage massif du compost et des déchets comme source d’énergie, géothermie…)…

Tout cela est à comparer avec notre modeste 13% de part de renouvelable dans l’énergie que nous consommons (2007).

Non seulement la Suède tente de réduire sa consommation d’énergie fossile, mais tente de réduire sa consommation globale d’énergie, avec, par exemple, le développement massif d’ « éco-quartiers », et ce depuis plusieurs années.

Pourquoi eux et pas nous ?

Ne minimisons pas nos efforts (politiques, mais aussi à l’échelle de chacun), mais on les fait parfois quand ça nous arrange…

Les suédois : un peuple pas si différent (source de l'image : Reuters)

Quelles sont les pistes d’explication de l’avance prise par la Suède?

  • La Suède n’a pas subit (à ma connaissance) de bouleversement ou cataclysme qui aurait introduit un changement radical des comportements.
  • La Suède est toujours au « top niveau » concernant l’Indice de Développement Humain. Aurions nous là un début d’explication ? Non, des contres exemples existent : les australiens ne sont pas réputés les plus vertueux en matière de respect de l’environnement…
  • La Suède est un pays vaste ou la densité moyenne est de  22 habitants au kilomètre carré. Peux t-on y voir un certain rapport à la nature dû à la faible densité du pays? A nouveau, nous avons un formidable contre exemple : le Canada (amis Québécois, je ne vous blâme pas) : une densité de 3,4 habitant au km², et une sorte de George Bush Canadien au pouvoir depuis quelques années…

Outre une forte volonté politique, il y aussi, clairement, une forte conscience écologique du suédois moyen.  Ou plutôt, des mœurs qui semblent être en avance sur les autres pays.

En fait, faute d’explication rationnelle, je pense qu’il s’agit uniquement d’une question de mentalité.

Les Suédois n’ont pas toujours été aussi respectueux de l’environnement, et ont accentué leurs efforts ces dernières années… Ça nous laisse de l’espoir.

Si le sujet vous intéresse, je vous invite à consulter le blog fort bien documenté La Suède Durable.

Lire d'autres articles :

Une réflexion au sujet de « La Suède, un modèle d’écologie ? »

  1. Ping : La suède veut combiner écologie et croissance ! | Au fil de Jules

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *